Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Version anglaise - Pages

Publié par Bastide MARIN

La Bastide Marin est inscrite aux Monuments Historiques depuis le 4 mars 2013.

Elle est composée d'une Maison de Maître, d'une ferme et d'une cour avec puits dans un écrin naturel composé de plusieurs jardins aménagés, secrets et harmonieux.

De glorieux navigateurs au long cours ont vécu ici durant des siècles. Ils bravaient les tempêtes, les épidémies et les pirates. Membres de l'ordre de Malte, leur bastide était hospitalière.

Lieu de villégiature estivale, de soin et de refuge lors des attaques maritimes, la Bastide Marin recèle de nombreux secrets.

Un patrimoine remarquable - seul vestige des temps glorieux du commerce maritime  Seule « survivante » des bastides de La Ciotat, la Bastide Marin possède une histoire riche et passionnante. Construite aux alentours de 1550, ses propriétaires étaient navigateurs au long cours et armateurs.                                                                                                                        

Propriété des familles MARIN, bourgeois de la cité maritime au XVII siècle, la bastide sera au fil des siècles : ABEILLE, PORTALIS, FABRE et reviendra à la famille MARIN au XIX siècle. Ses propriétaires vivaient des richesses du commerce maritime, ils géraient la cité (plusieurs consuls au fil des siècles, des armoiries et un grand patrimoine à La Ciotat et à Marseille)

Les héritières, malgré la volonté de sauvegarder la demeure seront contraintes de vendre à la commune de La Ciotat le 9 juillet 1992, pour régler les frais de succession. La Bastide et ses terres allaient alors s'endormir, oubliées puis squattées et martyrisées jusqu'en 2004.  

Sauvetage de la Bastide MARIN et restauration du patrimoine

L’association « La Ciotat, il était une fois » porte depuis 2004 le projet de restauration de la Bastide Marin et de son écrin naturel.

Créée en 2002, l’association et ses 600 bénévoles se sont donnés pour objectif de mettre en valeur des périodes de l’histoire en encourageant la participation active de l’ensemble des citoyens et de participer à la valorisation et à la transmission des savoirs et des savoir-faire en préservant et restaurant le patrimoine naturel et bâti.

Deux axes d’activités mobilisent toute l’année les bénévoles et leurs partenaires :

  • L’organisation d’un grand événement historique: "Un Festival euro-méditerranéen"
  • Le sauvetage, la restauration de la Bastide MARIN, son programme culturel, pédagogique et socio-culturel qui rassemble, au-delà des bénévoles de l’association 5.000 sympathisants regroupés dans un Club de parrainage  « Les Amis de la Bastide MARIN »

Un centre d’interprétation du "Matrimoine Méditerranéen" 

Imaginé en 2010 par les membres du Conseil scientifique de l’association, le concept de Matrimoine Méditerranéen  symbolise l’union entre la Terre mère et la Mer Méditerranée « Mare Nostrum ». Il rappelle aussi l’engagement des femmes tout au long des siècles.

En effet, la Bastide Marin est un lieu où Terre et Mer s’unissent pour ne former qu’un patrimoine. Demeure de navigateurs au long cours, elle était également au centre d’un grand espace agraire (10 hectares) où des vignes et des oliviers fournissaient des récoltes importantes.  Ces récoltes étaient partagées de moitié entre le propriétaire et le métayer.

« Ici et autour de la Méditerranée, la Terre et la Mer sont au cœur des traditions ancestrales, du savoir et de la sagesse populaire, elles sont « matrimoine ».

Ce Centre d’Interprétation du Matrimoine Méditerranéen aura pour vocation de préserver et de transmettre aux visiteurs et aux jeunes générations, les techniques anciennes et les savoir-faire ancestraux par le biais d’espaces créés et scénarisés à des fins de médiation.

Une architecture remarquable

Préservée par deux micocouliers, dont l’un est plus que tricentenaire, la façade de la demeure est austère, fidèle à l’humilité qu’imposait l’Ordre hospitalier, mais elle possède trois rangs de génoises dont le premier est inversé. Bâtie à la chaux, une calade finement ciselée accueille le visiteur.

Passé l’imposante porte de la Bastide, voici un hall avec un escalier à double révolution.
Cet escalier monumental, morceau de bravoure architecturale, possède un développement complexe et permet la circulation harmonieuse avec un sens de cheminement indiqué par les deux statues placées symétriquement dans des niches aux angles de l’escalier.

Saint-Jean-Baptiste, patron des Hospitaliers, désigne de sa main droite l’agneau placé à ses pieds.

Cette statue indique ainsi qu’il est nécessaire de monter du côté gauche de l’escalier pour accéder au premier étage.

Situé du côté droit de l’escalier, saint Roch est le saint protecteur de la ville depuis 1720.  La Saint Roch est toujours fête de la ville le 16 août.

Au rez-de-chaussée, un salon présentant le blason de la famille Abeille est encore en bon état tout comme, à côté, la cuisine.

Cette dernière témoigne des cuisines du XVIIème siècle avec notamment son potager, sa pile et son système de récupération des eaux de pluie (un puits de 6 m de profondeur conduit l’eau vers une immense salle voutée souterraine).

Au premier étage, un médaillon, de très belles cheminées dont l'un prote les armoiries de la famille MARIN.

 

L'étage hospitalier présente une croix de malte à six branches ajourée entourée de vingt-six triangles, extrêmement bien conservée. C’est une roue de la guérison. L’escalier d’apparat continue de monter sur une volée vers les combles, il conduisait il y a deux siècles à une terrasse.

Au sous-sol, une succession de treize marches conduisent à une salle qui possède un voutement d'arrêtes souvent utilisée dans une chapelle.

Cette présentation, non exhaustive de la Bastide Marin illustre son riche patrimoine architectural.

Elle possède un grand nombre de mystères, l'association est encore loin d’avoir percé tous ses secrets.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article